25.02.2015
Classe 11PP31, Collège du Mail, Neuchâtel

La roulette russe

Je déteste cette classe. Tout à l’heure, les élèves m’ont lancé des stylos pendant que j’écrivais au tableau. Hier, Paul m’a insultée en faisant un geste avec son majeur. Tous les autres rigolaient. Ils étaient tous contre moi. C’est tout le temps comme ça. Je m’appelle Viktoria Poporenski, je suis remplancante et j’en ai vraiment assez. J’ai décidé de me venger. Ça va être terrible…

 

Ce texte a été publié dans le livret La Roulette russe / L’amour plus fort que la mort N° 26/27

Commander